Savoir où je vais …

Pour commencer : Vous avez lu ces mots mille fois mais ils sont sincères, je vous souhaite une merveilleuse année. Je vous souhaite de croire en vous et en l’autre. Je vous souhaite d’être heureuses et épanouies, et surtout vaillantes et courageuses pour toutes les épreuves que vous allez surmonter. Car oui, vous les surmonterez,

On avance …

Juillet 2018 : Il est bon des fois d’avoir un petit coup de pouce, pour se remettre en marche ! J’en parlais dans le dernier article, j’ai revu mon gynécologue pour tenter de faire bouger un peu les choses … Il a avoué que j’avais été patiente jusqu’à présent et qu’il serait bon de compléter

Step by step

Après un dernier article plein d’espoir, je reviens avec une toute petite flamme. J’ai l’impression que ça ne fait pas de mal d’espérer, mais je n’en suis plus si sûre. Chaque nouveau cycle, chaque nouvelles règles souffle un vent glaciale sur mon flambeau de confiance et d’espérance. Je le rallume tant bien que mal à

Hope is in the air

Mai, apporte nous un bébé ! Vous ne connaissez pas ce dicton ? C’est normal, je viens juste de l’inventer ! A la limite j’ai trouvé celui-ci : Le mois de mai de l’année, décide la destinée. Je ne sais pas si c’est le printemps, l’utilisation de tests d’ovulation pour la première fois, l’achat d’un œuf

You always You

Je viens de retrouver quelque chose de très personnel, mais ça me tient à coeur de le partager. Plus d’un an après, je pense encore chaque mot… Lettre du 20 février 2017 : “Où que tu sois, je pense à toi. Tu n’existes peut-être pas encore mais une partie de moi ne cesse d’espérer que

Garder l’espoir même dans le noir

J’aimerais écrire à nouveaux des articles, mais que dire de plus ? Que rien n’a bougé depuis la dernière fois… Que j’ai beau utiliser la pensée positive tous les jours, un tableau de visualisation avec tous les objectifs de vie que j’ai (dont celui, vous vous en doutez, d’avoir un magnifique bébé), que j’ai même

La durée des cycles

9 mois s’écoulent après ce que j’appelle ma “fausse-joie”, pour ne pas lui donner un autre nom, plus dur, plus réel… Pas d’histoire, ou tout du moins j’ai oublié les mois où j’ai fait des tests et les raisons qui m’avaient pousser à les faire. Et ça devait être d’excellentes raisons, comme à chaque fois

Une fausse-joie

Vous le savez maintenant, le thermomètre à été mon ami un petit bout de temps. Du coup, 3 cycles se suivent et se ressemblent, mes courbes de températures sont belles, les paliers bien distincts. On est le 9 juillet 2016, mes deux semaines de vacances, le pied, je continue quand même à prendre ma température.

Et si on prenait la température ?

Comme “teasé” dans l’article précédent, la suite de nos aventures a beau ne pas avoir encore eu de fin heureuse, elle a tout de même eu quelques rebondissement. Nous en étions donc à mai 2016, le feu vert est donné, on est dans les startings blocs, READY TO GO ! Moi avec déjà un petit